Visite à Toulouse de la Ministre des Transports

Publié le

Visite à Toulouse de la Ministre des Transports

La ministre des transports en visite à Toulouse prévoit des lendemains qui chantent pour les usagers du transport aérien ; les populations survolées quant à elles se sentent plus que jamais menacées

Aujourd'hui (17/05/18) à l'ENAC, à Toulouse, dans le cadre des Assises nationales en cours, la Ministre des transports, Mme Élisabeth Borne, après avoir inauguré la « volière à drones » a encouragé la création de nouvelles entreprises avec des outils permettant que les choses se fassent. Les passagers profiteront de ces innovations, Mme Borne n'en doute pas. Mais les populations survolées ?

La ministre répond que passagers et riverains seront les bénéficiaires incontournables de ces innovations que l’État accompagne par des crédits sectoriels de soutien à l'innovation au travers de la DGAC et du CORAC (Conseil pour la Recherche Aéronautique Civile) que la ministre préside et qui dispose de 700 millions d'€ sur le quinquennat. Des mutations structurantes arrivent avec la production électrique et des modules aériens plus autonomes et plus propres, dans le cadre des nouveaux programmes d'aéronefs d'avenir qui aideront à relever le défi de l'emploi et de l'innovation.

Bref , le ciel nous est présenté comme limpide et serein pour l'avenir.

La Présidente de l'UFCNA et du CCNAAT a réussi à s'entretenir avec la Ministre pour souligner l'enfer que subissent les riverains à Toulouse comme ailleurs du fait de l'augmentation du trafic, des nuisances sonores, de la pollution de l'air et du réchauffement climatique.

Un dossier lui a été remis en mains propres avec deux questions sur les innovations :

-La première sur le bruit émis à la source et celui perçu au sol. Or, la réduction du bruit émis est très loin d'entraîner automatiquement une réduction identique du bruit perçu par les riverains. Quand le lobby aérien commencera -t-il à tenir compte de cet aspect primordial pour coller à la réalité du vécu des populations survolées, et comme ordonné par l'article 12 du Grenelle de l'Environnement ?

-La seconde question portait sur la réalité des objectifs d’amélioration annoncés à grands renforts de trompettes lors du Grenelle de l'Environnement en 2010 pour l'année 2020, dans les domaines de la consommation de carburant, où les constructeurs annonçaient 50 % d’émission de CO2 en moins par rapport à l'an 2000, sur les polluants de l’air, où les motoristes annonçaient 80 % d’émission d’oxydes d’azote en moins, enfin sur le niveau sonore des avions annoncés à -50 % aussi pour 2020.

Toulouse , le 17 mai 2018

Contact : Chantal Beer-Demander 06 25 43 22 33

UFCNA, Association loi 1901, agréée Environnement

www.ufcna.eu , Courriel : ufcna.ccnaat@gmail.com

32, avenue Lamartine, 31100 TOULOUSE Tel : 06 25 43 22 33

Visite à Toulouse de la Ministre des Transports

Publié dans aéroport

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article