Nasse aéroportuaire : et si nous enclenchions un cercle vertueux ?

Publié le par ABAVE

Nasse aéroportuaire : et si nous enclenchions un cercle vertueux ?

Lettre ouverte de l'ABAVE (voir fichier joint)

L'ABAVE (Association Blagnac A Vivre Environnement abave.net) est une association blagnacaise dont le but est « la protection de l'environnement et l'amélioration du cadre de vie ».

Vous trouverez ci-joint notre lettre ouverte donnant notre position sur la pétition en cours demandant la création d'un pont sur la Garonne.

Nous trouvons cette démarche totalement décalée d'une part, par rapport aux défis climatiques et environnementaux aux quels la société est confrontée et d'autre part par rapport aux propositions faites par les différents acteurs associatifs et institutionnels.

Lors d'une précédents enquête publique les Commissaire Enquêteurs ont même indiqués :

« Il s’agira, avec le soutien des services de l’État et des parties prenantes, d’atteindre plus efficacement et plus rapidement les objectifs de développement durable collectivement agréés, en particulier la réduction des émissions polluantes et de gaz à effet de serre au voisinage de la plate forme aéronautique »

Qu'attendent les élus du secteur du nord-ouest pour prendre en compte ces recommandations et aller de l'avant pour promouvoir des modes de déplacements réduisant significativement sur ce secteur de l'agglomération des émissions de polluants ? En tout état de cause, ce n'est pas en rajoutant dans la « nasse » blagnacaise des véhicules que ce problème sera résolu.

Comme une quarantaine d'autres associations toulousaines, l'ABAVE demande le développement d'autres moyens de transports moins polluants, notamment l'amélioration et le développement des Transports en Commun et la création de véritables réseaux de « mobilités douces » pour les piétons et les vélos.

Réponse du Maire de Blagnac M. J.Carles (voir fichier joint)

Réponse du Pdt du Conseil Département M.G Méric (voir fichier joint)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article