Contribution de l’ABAVE au débat public sur la troisième ligne de métro

Publié le par ABAVE

Contribution de l’ABAVE au débat public sur la troisième ligne de métro

L’Association Blagnac à Vivre Environnement existe depuis 1983. Elle s'est crée à la suite des
expropriations nécessaires à la création de la voie rapide qui mène à l'aérogare de Toulouse
Blagnac.
Plus de trente ans ont passé. Les aménagements pour l'accès routier à l'aérogare et aux usines aéronautiques n'ont cessé de se multiplier : A621, RD902, échangeurs routiers de Bellonte, du centre commercial, de Garossos et bientôt de l'avenue Vélasquez. Nous constatons que tous ces aménagements n'améliorent pas ou n’amélioreront que de façon très temporaire, la circulation automobile. Pour notre association il s'agit là d'un échec flagrant en matière de déplacements sur la commune de Blagnac.
Notre association a milité durant des années pour la réalisation d'un transport en commun en site propre reliant l'aérogare de Blagnac à la gare Matabiau de Toulouse. Cette décision était quasiment actée fin 1999 avec une proposition de ligne de tramway. En 2000, avec le choix de l'implantation de l'usine de l'A380 sur la commune, le tracé de cette ligne a été revu pour une desserte urbaine allant du quartier Andromède de Blagnac à la station de métro des Arènes à Toulouse. Là aussi nous faisons le constat que cette offre de transport collectif ne remplit pas complètement son rôle. L'emport voyageur reste en deçà des capacités normales d'un tramway, y compris en incluant le tronçon de la ligne qui dessert l'aérogare depuis 2015.
Face à ces constats en matière de transports, nous ne voyons pas très bien en quoi la troisième ligne de métro améliorera la circulation routière ou l'usage des transports en commun sur notre commune et, plus largement, sur le secteur nord-ouest de l'agglomération toulousaine.
Pour nous, il nous semble préférable de favoriser le passage des déplacements routiers à des déplacements T.C par des améliorations ou des créations de nouveaux réseaux.
A court terme, nous suggérons :
- l'accélération de la vitesse du tramway, sa mise en site propre sur tout son parcours et une
augmentation des fréquences des rames
- la création d'un bus en site propre depuis la barrière de Paris avec une connexion avec la ligne B
- la création d'un bus circulaire autour de l’aéroport,
- le prolongement de la Lineo 1 vers la station de tramway Servanty Airbus
- la création de nombreux parkings relais (P+ tramway)
Nous le réaffirmons : la construction de la troisième ligne de métro ne correspond pas à l’offre qu’attendent les blagnacais en matière de transport en commun. Mais surtout elle ne résoudra en rien sur le court terme les problèmes de circulation automobile dans ce secteur particulièrement encombré.
Pour l'ABAVE : Marie-Pierre Bes et Joël Crémoux

Publié dans transport public

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article