Présentation

  • : ABAVE
  • : environnement écologie vélo modes doux blagnac aéroport
  • Contact

Texte Libre

L'escargot est un animal lent, qui persévère souvent et qui, de toute façon, laisse toujours une trace.

Recherche

26 août 2009 3 26 /08 /août /2009 20:33

un adhérent de l'ABAVE

Monsieur Bernard Keller

Marie de Blagnac

Blagnac le 04/08/09

 

Monsieur le Maire,

 

Membre de l’Abave, j’ai toujours acté en faveur de l’environnement et de la protection de la nature.

 

A ce titre, je milite pour l’implantation d’arbres le long des routes, rues, places, parking, parcs et espaces verts. Les arbres sont générateurs d'ombre et donc de fraicheur, dont nous avons tant besoin, par forte chaleur et canicule.

Véritables poumons de la planète, ils contribuent à la régénération de l’air vicié de nos grandes villes. De plus par leur volume et leur verdure ils adoucissent notre paysage urbain bétonné et asphalté.

 

C'est pourquoi, nous devons les protéger, et en planter toujours plus, dès que l'espace le permet.

 

La mairie de Blagnac semble l’avoir compris. La qualité de vie d’une commune se mesure également par son patrimoine arboré.

 

Mais ce n'est pas tout de planter des arbres, il faut aussi les entretenir. Et là est le problème et la raison pour laquelle je vous écris.

Les arbres plantés ne sont pas ou peu arrosés. Et ils meurent faute d’eau.

Ils meurent …..et sont remplacés l’année suivante.

Certains arbres ont été ainsi remplacés jusqu’à trois fois en trois ans. (Exemple, parc du Grand Noble….). De nombreux arbres plantés le long du Riou, face à Mc Donalds sont morts et déjà sectionnés.

 

Cette situation est inadmissible lorsque l'on connait le cout des végétaux mesurant plus de trois mètres mètres et le temps de croissance nécessaire pour arriver à une telle hauteur.

C’est un gaspillage difficilement compréhensible pour le contribuable que je suis mais surtout la vision de ces grands arbres dépérissant faute d’entretien m’insupporte au plus haut point. Quel gâchis, à quoi bon les planter si c’est pour ensuite les laisser mourir.

 

Je pense qu’il serait plus utile à la collectivité et moins onéreux de concentrer ces efforts sur le patrimoine forestier de sa commune plutôt que de gaspiller l’eau, en arrosage excessif, sur des massifs de fleurs qui seront de toute façon inexorablement arrachés l'automne venu.

 

Ce problème est récurrent. Et se pose chaque été. Ce n’est pas la première fois que je vous écris à ce sujet. La Mairie a les moyens de financer un service d’arrosage par camion citerne, effectif essentiellement durant les mois d’été, répondant au besoin en eau des jeunes arbres.

 

Dans l’attente d’une réponse, qui je l’espère sera à la hauteur de mes préoccupations, je vous prie d’agréer Monsieur le Maire l’expression de mes salutations distinguées.

Partager cet article

Repost 0

commentaires