Présentation

  • : ABAVE
  • : environnement écologie vélo modes doux blagnac aéroport
  • Contact

Texte Libre

L'escargot est un animal lent, qui persévère souvent et qui, de toute façon, laisse toujours une trace.

Recherche

8 septembre 2009 2 08 /09 /septembre /2009 07:22

de l'Association Vélo et de l'ABAVE

 

à Monsieur le Maire et conseiller général de Blagnac

 

 Objet: Accès cyclables à Blagnac depuis Toulouse.

16 août 2009

Monsieur,

 

Ce courrier a pour objet de vous signaler des problèmes liés sur les accès cyclables à Blagnac depuis Toulouse et de faire des propositions pour les adresser.

 

L’étude en 2008 par Tisséo des flux de trajet vers Blagnac montre que le flux majeur est en provenance de Toulouse et à destination de la zone d’activité Airbus-Aérogare. Ce flux divise en deux, l’un passant par le Pont de Blagnac en provenance du centre de Toulouse par la digue ou des Sept Deniers, l’autre passant par l’Avenue des Arènes Romaines en provenance de Ancely-Purpan-Lardenne ou de Bourrassol-StCyprien.

 

Pour le premier flux, la piste cyclable descendant du Pont de Blagnac se finit sur un trottoir bas oblige le cycliste à brutalement se réinsérer dans le trafic. De plus, à cet endroit, le bitume est fortement  déformé au droit d’une plaque d’égouts de 2 mètres de large, ce qui oblige le cycliste à se déporter près de la ligne médiane de la chaussée pour éviter le chaos. Enfin, de nombreuses voitures garées en chevauchement rendent l’accès au rond point précaire. Notre proposition est de prolonger la piste cyclable jusqu’au rond-point en redéfinissant la limite entre chaussée et trottoir bas.

 

Pour le deuxième flux, l’avenue Pierre-Georges Latécoère constitue un danger bien réel pour de nombreux cyclistes provenant de la zone d’activité aéronautique et certains la rejoignant en contre-sens ou sur les trottoirs. Cette avenue a été bien aménagée en voie unique avec une piste cyclable bidirectionnelle d’Airbus jusqu’à l’intersection avec l’avenue Vélasquez. Ensuite, elle s’élargit en 2 voies ponctuellement séparées par des mini trottoirs séparateurs. Si à l’origine cette deuxième voie a pu être pensée comme une voie de dégagement à faible vitesse pour sécuriser le voisinage dans l’accès à leur portail ou aux places de stationnement sur la rue, elle est en fait majoritairement utilisée par des conducteurs pressés qui se faufilent entre deux mini-trottoir pour foncer sur la voie de gauche pour foncer jusqu’au rond-point oblong situé sur le pont au dessus de l’A621. Notre proposition est de prolonger la piste cyclable bidirectionnelle sur la totalité de l’avenue, de ménager une traversée cyclable prioritaire entre le pont Vélasquez et la rue Marie Curie , et d’aménager une voie cyclable sur le pont Vélasquez. A noter que cette traversée et l’aménagement du pont sont primordiaux dans la mesure ou ce passage constitue l’accès privilégié (même si plus long) des cyclistes sur la ZAC en raison de la grande dangerosité des ront-points Bellonte et Dewoitine pour les vélos.


 

Je reste bien naturellement à votre disposition pour venir en discuter sur place. Dans l’attente de votre réponse, je vous prie d’agréer l’expression de mes salutations respectueuses.

 

Pour l’Association Vélo Toulouse,

Vincent Bernatets

Vice-Président Communication

 

Pour l'ABAVE

Marie-Pierre Bès

secrétaire

Partager cet article

Repost 0
Published by ABAVE - dans vélo
commenter cet article

commentaires

chomette 11/09/2009 22:03

Et quelle a été la réponse de M. le maire?