Présentation

  • : ABAVE
  • : environnement écologie vélo modes doux blagnac aéroport
  • Contact

Texte Libre

L'escargot est un animal lent, qui persévère souvent et qui, de toute façon, laisse toujours une trace.

Recherche

8 septembre 2009 2 08 /09 /septembre /2009 07:33
Marie Couderc et Adeline Servat, étudiantes en aménagement urbain à l'Université de Toulouse le Mirail ont choisi de réaliser leur mémoire de Maitrise en Juillet 2009 sur :

LES MODES DE TRANSPORT DOUX DANS UNE COMMUNE PERIURBAINE BLAGNAC

PresentationTisseoBlagnac_12oct09.pdf

l'ABAVE les a aidés en répondant aux questions et en montrant tout notre travail de "lanceur d'alerte" et notre expertise de citoyens dans l'environnement et les modes doux de transport.

un extrait du mémoire (page 15) :

l'ABAVE est une  association fait partie des acteurs de la commune en terme des circulations douces : L'ABAVE (Association Blagnac A Vivre Environnement). Créée dans les années 1980, son but est environnemental, et un de ses objets de revendication principal est le réseau cyclable de Blagnac.

L'ABAVE a fait partie des structures consultées et participants aux commissions modes doux organisées par la commune, elle a rédigé les états des lieux du réseau cyclable et des garages à vélo.

 


Son action est essentielle à plusieurs niveaux:
  •  - elle fait partie des interlocuteurs de la commune pour les problèmes liés au réseau cyclable, elle fait partie de la commission de réflexion sur les modes doux,

  • - elle est porteuse de revendications d'usagers auprès des pouvoirs publics,

  • - elle est un relais d'information pour les usagers qu'elles émanent d'autres associations, de la presse, des résultats des commissions, des projets en cours ou à venir, …

  • - elle organise des manifestations pour sensibiliser les citoyens à l'utilisation des modes de transports doux,

  • - elle représente la voix des usagers dans le cadre des projets publics (par le bais de consultations de la mairie ou l'expression de revendications au cours des enquêtes publiques).

Après plus de vingt ans d'action, le sentiment des membres est partagé, elle est écoutée par les élus, certaines des revendications trouvent une issue favorable, mais concernant les projets structurants de la commune la voix de l'Abave n'est pas toujours entendue, phénomène qui a tendance à épuiser un investissement bénévole.

Cet acteur est essentiel, il est l'intermédiaire entre usagers et élus locaux, il permet de porter des revendications dont la résonance est plus importante collectivement qu'individuellement.

D'ailleurs l'Abave s'associe avec d'autres collectifs pour porter des revendications au niveau intercommunal, notamment des associations qui opèrent sur la commune de Toulouse, l'association Vélo, afin de promouvoir des aménagements sur les liaisons intercommunales en particulier.



Partager cet article

Repost 0

commentaires