Présentation

  • : ABAVE
  • : environnement écologie vélo modes doux blagnac aéroport
  • Contact

Texte Libre

L'escargot est un animal lent, qui persévère souvent et qui, de toute façon, laisse toujours une trace.

Recherche

2 septembre 2007 7 02 /09 /septembre /2007 19:42

Les pouvoirs publics lancent une large concertation pour faire comme à Paris un grand contournement autour de Toulouse (2eme périphérique)
 

NON au tout voiture !


Communiqué de presse   : Grand Contournement Autoroutier dans la campagne toulousaine : la poursuite de la fuite en avant .

de la part des Amis de la Terre de Midi Pyrénées et l’ABAVE

 

 Le 7 septembre 2007

 

Les chiffres sont formels nous expliquent les « experts » : la rocade toulousaine est saturée !

Pour la désengorger, vite construisons une seconde autoroute qui détournera une partie du trafic et soulagera  cette rocade. Sous ces propos qui sonnent comme des fausses vérités se cache une autre réalité.

Certes la rocade toulousaine est saturée autour des  heures de pointes, soit environ 4h  par jour. Il faut dire  qu'elle absorbe autour de 237.000 véhicules par jour.

A quoi va servir le grand contournement ? A délester la rocade d’environ 10% de son trafic soit  à peine  25.000 véhicules !

L’enjeu en vaut-il la chandelle ? les Amis de la Terre répondent NON  et doublement NON lorsque le  Président de la Commission du Débat Public Monsieur Bernet nous apprend que cette liaison sera  autoroutière et à péage.

 Pourquoi nous ne voulons pas de cette nouvelle autoroute à péage ?

- parce qu’elle va  massacrer le grenier à blé du Lauragais, ses coteaux et ses vallons, les vignes du  Frontonnais et du Gaillacois, ainsi que les vergers de la vallée de la Garonne.

-  parce qu’elle va éventrer la forêt de Bouconne ou celle de Buzet et des secteurs de grand intérêt botanique  qui abritent de nombreuses espèces végétales protégées en voies d’extinction très rares ou rares

-  parce qu’elle va transférer une partie des nuisances liées à la rocade actuelle sur les populations rurales

-  parce qu’elle va contribuer à l’étalement urbain de l’agglomération et au mitage des campagnes.

 Mais surtout parce que cette nouvelle liaison autoroutière payante ne réglera aucun des problèmes de la  rocade toulousaine.

 Comment peut-on nous expliquer que de passer temporairement de 237.000 à 210.000 véhicules  par jour va contribuer à améliorer la situation des automobilistes ?

 Ou que les riverains seront moins affectés par les nuisances comme par exemple, le bruit, les différentes  pollutions (de l’air, de l’eau) ou par les effets négatifs sur la santé ?

Alors que faire ?

 Depuis de nombreuses années les Amis de la Terre, au sein du  collectif PDU, travaillent sur un Plan de  Déplacement Urbain alternatif qui propose des solutions  concrètes aux déplacements « voiture » qui  asphyxient notre communauté d’agglomération.

Il faut traiter le problème à sa source : réduire les déplacements routiers au lieu d’accepter leur prééminence  comme une réalité incontournable dans l’avenir.

Les solutions existent : il faut investir massivement dans des solutions alternatives comme le ferroutage, le train  et le tramway , (voire le train-tram très efficace en Allemagne par exemple). Il faut rendre attractifs et  performants les transports en commun et aménager la ville et l'agglomération toulousaine, en favorisant les  modes de déplacements doux .

Nous souhaitons que soit étudiée une quatrième solution alternative qui permettra de désengorger la rocade  toulousaine sans ce projet autoroutier  et ses nuisances annoncées.

 Il est urgent de stopper la spirale infernale de cette logique d’aménagement : 

 Cette nouvelle voie  autoroutière  contribuera : 

 - au bitumage et au bétonnage de notre environnement,

 - à la pollution de l’air et va aggraver les problèmes de santé publique

 - aux émissions des gaz à effet de serre responsables du dérèglement climatique et des conséquences  catastrophiques  et irréversibles qui se profilent à  un  court terme…

 … au large détriment  de la qualité de vie en Midi-Pyrénées




 

Partager cet article

Repost 0
Published by ABAVE - dans routes et autos
commenter cet article

commentaires