billet humeur ligne B

Publié le par marie-pierre

Chers amis ecolo

je me permets de vous faire part de mon avis d'usagère occasionnelle sur la ligne B et n'essayant d'occulter les aspects "politiques" du dossier (choix financier irresponsable, mode de transport couteux, choix de transport inefficace, etc..).

je suis très déçue et trouve l'intégration à notre ville complètement ratée pour plusieurs raisons :
- cycliste le plus souvent, voyager au fond d'un trou ne me plait pas du tout surtout quand on habite une si jolie ville : dans le métro, on ne voit rien !
- les gens sont tristes, fermés, repliés sur leurs chaussettes, froids et totalement hermétiques
- les escaliers, couloirs, passerelles, escalators n'en finissent pas
- le décor est triste (gris, blanc, pâle) , oeuvres d'art pas vues ?
- les flics privés sont partout (plus que partout ailleurs dans la ville)
- le tracé n'est pas bon : au centre ville on comprend pas ou on est et quelle station choisir : les carmes ? esquirol ? jeanne d'arc ? le capitole ?
- le choix du croisement à jean Jaurès vraiment intéressant ? alors que Matabiau est tout près ?
- que dire du passage souterrain du canal du midi ? cher et très sinueux
- quel redéploiement des lignes de bus ? personne (meme les vieux habitués) n'y comprennent rien !
- sur blagnac (ou j'habite) aucune réduction de temps vers le centre ville avec ouverture ligne E, normal ?
- entre Rangueil et Ramonville, le métro ne dessert pas tout le campus (onera, cnes, supaero, enac) : pourquoi ? y avait pas la place de faire une partie aérienne ? il ne dessert donc que le haut et les voitures sur la rocade vont continuer (sans parler de Labège Innopole)

- en fait je ne vois qu'un point positif : la desserte d'empalot (HLM et Stadium) qui correspond à un vrai besoin de densité de trafic.
bref, on "rame" : c'est le cas de le dire !

Publié dans transport public

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article