Présentation

  • : ABAVE
  • : environnement écologie vélo modes doux blagnac aéroport
  • Contact

Texte Libre

L'escargot est un animal lent, qui persévère souvent et qui, de toute façon, laisse toujours une trace.

Recherche

24 octobre 2010 7 24 /10 /octobre /2010 20:53

les usagers des transports de la ville de blagnac

ont le regret de vous informer

du décès de la R.T.V.B.

(Régie des transports de la Ville de Blagnac)

à l'âge de 40 ans

renversée par les Pouvoirs Publics

 

L'inhumation aura lieu le 27 novembre

à la déchetterie

ni fleurs, ni couronnes, dons à l'ABAVE. 

 

En conséquence, les navettes gratuites disparaissent et le service payant est maintenant assuré en partie par Tisseo (tramway, lignes bus 25 et 70). Les transports scolaires, périscolaires et occasionnels seront effectués par des transporteurs privés. 

 

extrait du conseil municipal du 7 Octobre 2010 (au moment des questions diverses) :

 

Question sur le changement de statuts de la regie des transports de la ville de blagnac :

 

Monsieur LEONARD, en raison des prochains changements dans le fonctionnement la Régie des Transports liés à la mise en service du tramway, a estimé que les services rendus aux Blagnacais, et notamment aux associations, par ce service public ne seraient plus assurés et que la Régie serait en quelque sorte privatisée. Il s’est également inquiété du sort réservé au personnel.
 

S’inspirant d’un voeu condamnant la privatisation de la Poste, rédigé par les élus communistes et adopté par le conseil municipal, Monsieur LEONARD a lu un texte s’élevant contre ce qu’il a estimé être la privatisation de la Régie des Transports et a demandé qu’il soit adopté par l’assemblée.


MONSIEUR LE MAIRE a refusé, cette question n’ayant pas été inscrite à l’ordre du jour.


Monsieur TEJEDOR a rendu hommage au professionnalisme de l’ensemble des agents de la régie et a précisé que la compétence « transports urbains» étant une compétence exercée par les communautés urbaines, avec la mise en service du tramway, la Ville de Blagnac ne peut continuer à les assurer.
En résumé, Monsieur TEJEDOR a clarifié les points suivants :
- des prestations – comme par exemple les « Caouéquines » - seront développées par la Régie des Transports en liaison avec les lignes d’autobus et avec le tramway gérés par TISSEO ;
- les transports occasionnels qui relèvent du marché privé, feront l’objet de marchés qui seront suivis par la cellule administrative de la Régie ;
- les chauffeurs titulaires seront réaffectés et les chauffeurs contractuels (au nombre de 4) seront aidés dans leur recherche d’emploi.
- les accompagnatrices continueront à prendre en charge les enfants - notamment ceux âgés de moins de six ans (obligation légale) - qui utiliseront les transports scolaires, transports qui relèvent de la compétence du Conseil Général.

 

 

quelques souvenirs : http://www.mairie-blagnac.fr/article/archive/161/

oct2010-015.JPGoct2010-011.JPG

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

pascal 16/12/2010 08:09



Et un nouvel article dans La Dépêche du 16 décembre, avec la suppression des navettes remplacées par des minibus avant l'arrivée du Transport A la Demande; et une navette
électrique gratuite entre le tramway Grand Noble et le centre commercial, mise en place jusqu'à la fin de l'année par les commerçants du centre commercial...



pascal 03/12/2010 16:20



Une espèce de réaction de la mairie dans un article de La Dépêche.



Martine 01/11/2010 06:07



Bienvenue à la communauté des blogs citoyens et beaucoup de succès pour abave.



pascal 25/10/2010 10:07



Où et quand a été prise la décision?


Au conseil municipal?


 



ABAVE 25/10/2010 16:18



 


le sujet n'a pas été à l'ordre du jour
du conseil municipal, il ne l'a été que lors de ce dernier conseil (7
octobre), à l'occasion d'une question diverse posée par Régis Léonard.


Question de monsieur leonard sur le changement de statuts de la
regie des transports de la ville de blagnac :


Monsieur LEONARD, en raison des prochains changements dans le fonctionnement la Régie des Transports liés à la mise en service du
tramway,
a estimé que les services rendus aux Blagnacais, et
notamment aux associations, par ce service public ne seraient plus assurés et que la Régie serait en quelque sorte privatisée. Il s’est également inquiété du sort réservé au
personnel.


S’inspirant d’un voeu condamnant la privatisation de la Poste, rédigé par les élus communistes et adopté par le conseil municipal,
Monsieur
LEONARD a lu
un texte s’élevant contre ce qu’il a estimé être la privatisation de la Régie des Transports et a demandé qu’il soit adopté par
l’assemblée.


MONSIEUR LE MAIRE a refusé, cette question n’ayant pas été inscrite à l’ordre du jour.


Monsieur TEJEDOR a rendu hommage au professionnalisme de l’ensemble des agents de la régie et a précisé que la compétence « transports urbains» étant une
compétence exercée par les communautés urbaines, avec la mise en service du tramway, la Ville de Blagnac ne peut continuer à les assurer.


En résumé, Monsieur TEJEDOR a clarifié les points suivants :




 




des prestations – comme par exemple les « Caouéquines » - seront développées par la Régie des Transports en liaison avec les
lignes d’autobus et avec le tramway gérés par TISSEO ;


 


les transports occasionnels qui relèvent du marché privé, feront l’objet de marchés qui seront suivis par la cellule
administrative de la Régie ;


 


les chauffeurs titulaires seront réaffectés et les chauffeurs contractuels (au nombre de 4) seront aidés dans leur recherche
d’emploi.


 


les accompagnatrices continueront à prendre en charge les enfants - notamment ceux âgés de moins de six ans (obligation légale)
- qui utiliseront les transports scolaires, transports qui relèvent de la compétence du Conseil Général.