Présentation

  • : ABAVE
  • : environnement écologie vélo modes doux blagnac aéroport
  • Contact

Texte Libre

L'escargot est un animal lent, qui persévère souvent et qui, de toute façon, laisse toujours une trace.

Recherche

20 mai 2012 7 20 /05 /mai /2012 17:33

La digue de Garonne et le vieux pont de Blagnac sont très fréquentés par les cyclistes matin et soir.

Un comptage précis des vélos a été effectué et des discussions conduites avec des cyclistes qui sont retracées dans le document ci-contre. 

  Au total, ce sont 334 cyclistes recensés dans les 2 flux Toulouse=>Blagnac (272) et Blagnac (62)=>Toulouse le 19 juin 7h30 à 9h15.

La principale remarque, très positive, est que ces travaux vont globalement dans le bon sens.

Ils sont une reconnaissance de l'importance particulière de cet axe (Toulouse/ Blagnac aéroport et au delà Tournefeuille ) et contribuent à une meilleure sécurité des cyclistes, tout en valorisant la pratique du cyclisme, autant pour les trajets professionnels que pour les loisirs.

Mais des axes d'amélioration existent : 

-          en provenance de Toulouse, l’angle droit est trop légèrement coupé puis, à nouveau, un angle gauche avant de traverser ; en conséquence, l'amorce du virage vers la digue est raide et d'autant plus pénible que l'on vient déraper sur les gravillons,

-          malgré le réhausseur, la traversée est toujours autant dangereuse notamment quand la circulation est fluide (vitesse excessive des voitures) ;  l'ajout d'un panneau "traversée de cycles" à l'attention des voitures au niveau du passage surélevé ne serait pas de trop ...

De plus, pour les cyclistes venant de Toulouse et se rendant vers Sesquières, la jonction n’est pas évidente :

-          demande d’un trottoir niveau zéro,

-          marquage de couleurs pour savoir où passer (le picto ne suffit pas !)   

 

Remarques de l'association Vélo et de l'ABAVE sur l'aménagement cyclable

près du vieux pont de Blagnac

      copie du courrier envoyé au Grand Toulouse en Mai 2012

Le trafic routier est important au niveau du pont. Pour quitter cette digue ou y accéder, les vélos doivent emprunter un aménagement récent. Dans l'état actuel des travaux, qui semblent pourtant achevés, les premiers retours des cyclistes et l'observation terrain sont négatifs sur les plans sécurité et praticité.

 

La traversée a été aménagée avec un ralentisseur. Le principe est bon mais celui-ci s'avère peu prononcé et les véhicules ralentissent peu. De plus, la signalisation est réduite et le danger n'est pas bien signalé.

Nous proposons :

  • d'accentuer ce ralentisseur (hauteur, pavé collé) et peindre au sol de part et d'autre des pictogrammes de danger indiquant une traversée avec panneaux en hauteur.
  • De matérialiser de manière claire le passage vélo (pictogrammes, couleur).

Un trottoir a été créé le long de la route (au sud) pour accéder à la digue. Toutefois sa très faible largeur ne permet pas aux cyclistes de se positionner correctement en attendant de pouvoir traverser et il s'avère quasiment impossible de rejoindre la digue sans poser pied à terre ou s'arrêter sur la chaussée. Le croisement de cyclistes est impossible.

On notera également le panneau implanté sur la trajectoire. Nous proposons :

  • créer une piste qui parte à la perpendiculaire de la route, à droite du passage piéton, sur le nouveau talus de la station de pompage, pour ensuite se rebrancher sur la piste de la digue . Cela permettra de sécuriser la traversée et d'accéder ou de quitter la digue facilement.

  • nous montrer les plans de réaménagement avant finalisation et exécution.

 photodiguepont1photodigue2

     Revoir, en continuité de cet aménagement, la piste nouvellement tracée et peinte en vert, avec un accès sur le parking des commerces. Cette piste en aval du rond point est devenue une aire de stationnement.

       Mise en place de plots empêchant le stationnement.

Partager cet article

Repost 0
Published by ABAVE - dans vélo
commenter cet article

commentaires

michel 23/07/2012 10:56


334 le matin et autant le soir (!) ça fait quand même 700 cyclistes, c'est pas rien !