Présentation

  • : ABAVE
  • : environnement écologie vélo modes doux blagnac aéroport
  • Contact

Texte Libre

L'escargot est un animal lent, qui persévère souvent et qui, de toute façon, laisse toujours une trace.

Recherche

20 novembre 2013 3 20 /11 /novembre /2013 20:27

Comme vous avez pu le constater si vous circulez à vélo et que vous empruntez le carrefour de l’avenue de Servanty et de la route de Grenade, de nombreux contrôles policiers ont eu lieu à ce carrefour depuis début octobre. L’ABAVE a sollicité des rencontres avec les représentants blagnacais de la Mairie, de la Police Municipale et de la Police Nationale afin d’aplanir certains malentendus.  

Ces contrôles ont fait suite à la saisie de la Police Nationale par TISSEO après qu’un incident, provoqué par un cycliste n’ayant pas respecté le feu, ait entrainé le freinage d’urgence du tramway.

Au cours de ces rencontres, il a justement beaucoup été question de respect.

Respect de la réglementation en vigueur par les cyclistes :

Il nous a été rappelé que tout cycliste était un usager de la route comme les autres et que, de ce fait, il devait respecter la réglementation en vigueur et, ce, malgré la non-adéquation ou la dangerosité des équipements cyclables.

De ce fait, nous vous recommandons fortement de :

- ne pas anticiper le démarrage du feu tricolore … même si des véhicules motorisés sont stationnés sur le sas vélo !

- ne pas griller le feu tricolore ... même si vous avez un RDV urgent

- ne pas forcer les cédez-le-passage (notamment au rond-point du Plan du Port) … même si vous savez que relancer son vélo est plus difficile que d’appuyer sur la pédale de frein d’une voiture !

- ne pas circuler sur le trottoir (ou alors vélo à la main) … même si emprunter la trémie du tramway coincé entre le rail, le quai du tram et avec des voitures aux fesses est plutôt casse-gueule

- porter un gilet fluorescent pour être mieux vu … même si ce gilet n’est obligatoire que hors agglomération la nuit ou par manque de visibilité (art R431-1-1 du code de la route)

- rouler éclairé pour être vu … même si des lampadaires éclairent nos rues ; votre vie vaut quand même plus que l’achat d’un bon éclairage en état de marche !

- rouler casqué pour être un minimum protégé … même si ce n’est pas obligatoire et que votre tête est solide (hélas bien moins qu’un trottoir, qu’un poteau ou qu’un pare-brise …)

Respect de la réglementation en vigueur pour les véhicules motorisés :

- ne pas stationner sur les sas vélos vu que ce sas permet aux cyclistes de se positionner devant vous afin de pouvoir relancer son vélo en toute sécurité

- respecter les aménagements cyclables qui nous permettent de circuler un peu plus confortablement que dans le trafic routier ; si vous stationnez dessus (même pour acheter votre baguette en 5’), vous mettez notre vie en danger car nous devons faire un écart pour vous éviter et vous êtes en infraction (art R 417-10 du CR – amende de 35€) ; pour info, 426 verbalisations ont été dressées en 2013 Plan du Port et avenue Servanty …

- respecter les cédez-le-passage … même si vous pensez avoir le temps et que ces emmerdeurs de cyclistes ne sont pas si pressés que cela. 

- mettez les clignotants lorsque vous tournez ou vous vous arrêtez ; cela permet aux cyclistes d’anticiper et de ne pas avoir à s’arrêter inutilement et donc, de relancer son p’tit vélo !

Respect des forces de l’ordre :

Au cours de cette campagne de contrôle et pour toute l’année 2013, seules 3 contraventions ont été dressées sur Blagnac. Suite à ces contrôles, les forces de l’ordre ont noté une nette diminution des infractions tant des cyclistes que des automobilistes. C’était le but recherché et, non pas, de « faire la guerre aux vélos ». Dont acte.

Respect entre usagers :

Nous sommes souvent contraints de cohabiter sur la même voirie (piéton sur la piste cyclable par absence de trottoir, cycliste sur la route et sur la trémie du tram par manque d’aménagements cyclables, cycliste sur trottoir pour éviter de circuler sur la route ou sur la trémie, …).

- Les conflits sont alors inévitables. N’oubliez jamais que :

- nous sommes tous à un moment donné soit piéton, soit cycliste, soit automobiliste.

- le respect mutuel permet le « vivre ensemble »

Un piéton sera toujours plus fragile qu’un cycliste qui, lui sera plus fragile qu’un automobiliste.

DSC09055

Partager cet article

Repost 0
Published by ABAVE - dans vélo
commenter cet article

commentaires

magali 04/12/2013 09:10


c'est pas évident de se respecter les uns les autres et de changer de rôle en fonction de son mode de déplacement : on trouve toujours de bonne raisons de râler contre les autres !