Présentation

  • : ABAVE
  • : environnement écologie vélo modes doux blagnac aéroport
  • Contact

Texte Libre

L'escargot est un animal lent, qui persévère souvent et qui, de toute façon, laisse toujours une trace.

Recherche

30 septembre 2012 7 30 /09 /septembre /2012 19:10

trop de voitures = faut un bus. Oui, mais pas nimporte comment. 

Tisséo étudie le prolongement du bus n°16 jusqu'au carrefour Servanty/route de Grenade (avec terminus installé en bout de l'impasse Mignard : au carrefour donc, en place actuelle du petit parking).

Une desserte en transport en commun de la rive droite en connexion avec la ligne Envol (pour réduire le nombre de véhicules débouchant de ce secteur-là : Sept-Deniers ...) est effectivement indispensable même si elle ne vient pas couvrir les besoins en desserte vers les Minimes et la connexion avec la ligne B du métro.

Prolonger une ligne à haut rendement (bus accordéon) et haute fréquence est quelque chose de positif, et encore une fois attendu : mais une fois de plus, on ne trouve aucune vision globale (et de terrain!) dans la manière d'appréhender le problème des déplacements alternatifs.

Nous avons vu que le secteur est l'enjeu privilégié d'une desserte cyclable, avec près d'un millier de cyclistes/jour dans le nœud stratégique du Vieux-pont et au moins 500 sur l'avenue Servanty, ceci dans les 2 sens (comptage effectué dernièrement):  aller mettre un bus accordéon sur cette avenue alors que les cyclistes sont déjà suffisamment coincés par le trafic voiture et une emprise succincte de la voirie, est une première incohérence.

Par ailleurs, mettre un bus dans ce secteur saturé aux heures de pointe, c'est l'engluer dans les bouchons avec une perte d'efficacité certaine.

Mais encore: la connection avec la ligne Envol ayant été décidée sur Jean Maga, quel intérêt de ne pas faire passer le bus à cet endroit ? Le véritable challenge c'est de donner à cette ligne Envol un rendement optimisé ... Après, on s'étonne de la rentabilité!

Il eut mieux valu faire emprunter à cette ligne de bus n°16, l'avenue de Purpan (moins "assiégée") jusqu'au rond point J. Maga avec un terminus, par exemple, sur le site de l'ancienne pépinière (que le projet immobilier prévu aurait pu intégrer). Nous aurions alors une connexion avec la ligne Envol pour les dessertes "travail" et une connexion avec le tram ligne 1 pour les dessertes de la rive droite/ communes Blagnac- Beauzelle. 

Une carte des embouteillages extraite de la Dépêche : 

circulation_zoom.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires