Présentation

  • : ABAVE
  • : environnement écologie vélo modes doux blagnac aéroport
  • Contact

Texte Libre

L'escargot est un animal lent, qui persévère souvent et qui, de toute façon, laisse toujours une trace.

Recherche

1 novembre 2010 1 01 /11 /novembre /2010 20:50

le *mardi 9 novembre* ("A la St Théodore, la banderole sort !") entre 8 h et 9h

on a déployé une banderole "et si enfin, on avançait? velo, bus, covoiturage, etc."

sur le pont de la rue Velasquez qui enjambe le Fil d'Ariane régulièrement bouché pour la sortie sur le rd-point Bellonte (Airbus + zone aéroportuaire) à Blagnac. Pendant ce laps de temps, chaque minute, 1 cycliste est passé sur ce pont .
 
C'était une action commune ABAVE / Association Vélo Toulouse.

 

DSC03109DSC03111.JPG

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------

ope-anti-escargots.jpg---------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Ami(e)s cyclistes,

 

N’avez-vous jamais ressenti ce plaisir jouissif lorsque vous longez ou enjambez la rocade complètement saturée, que vous croisez le regard désabusé d’un automobiliste seul dans sa voiture et pris au piège dans les bouchons quotidiens et que vous, sur votre petit vélo, vous continuez à avancer à votre rythme par tous les temps ?

 

A contrario, n’avez-vous jamais ressenti de l’amertume et du dégoût devant tout ce gaspillage quotidien d’énergie et cette pollution générée (il n’est qu’à écouter chaque matin sur les ondes le nombre de kms cumulés de ralentissements et de bouchons au niveau national …) alors que de faire un minimum d’effort, d’accepter quelques contraintes et d’essayer d’avancer dans sa tête suffirait à réduire tout ce gaspillage ?

 

N’avez-vous jamais éprouvé ce sentiment de liberté lorsque vous allez faire vos emplettes en ville ou lorsque vous allez au cinéma et que vous pouvez poser votre vélo pratiquement devant l’entrée sans avoir à tourner pendant 15 minutes pour trouver un emplacement de parking ?

 

Ne vous êtes-vous pas senti privilégié lorsque la pénurie d’essence de ces derniers jours a failli paralyser tout le pays alors que vous continuiez à avancer tranquillement le nez au vent avec la seule énergie de vos jambes ?

 

N’avez-vous pas haussé les épaules et ne vous êtes-vous pas gaussé à l’annonce des futures avancées technologiques pour tenter de diminuer notre consommation de carbone : voiture électrique mais toujours au prise avec les bouchons, tramway (qui ne dessert même pas les zones d’emploi) également pris dans la circulation urbaine alors qu’avec votre bon vieux vélo vous continuez à avancer sans polluer ?

 

Ne vous êtes-vous jamais énervé devant tous ces beaux discours politiques de tout bord qui nous annoncent l’avancée des transports en mode doux, et notamment du vélo, alors que chaque jour vous constatez sur le terrain la dangerosité, la discontinuité et le manque d’entretien du réseau cyclable actuel ?

 

Comme vous, ces questions je me les suis posées et je me les pose régulièrement lors de mes trajets quotidiens. Et, une nuit d’hiver, je me suis réveillé en me disant « Et si, enfin, on avançait ? ».

 

Et si, enfin, les automobilistes (dont nous faisons également tous partie !), avançaient au sens littéral du mot plutôt que de rester coincés dans leur bulle pendant des heures chaque semaine la clim’ à fond en été et le chauffage à donf’ en hiver ?

 

Et si, enfin, les automobilistes avançaient dans leur tête et essayaient de trouver un autre moyen de transport pour se rendre au boulot :

  • les transports en commun (bus, métro, train, tram) quand le réseau le permet,

  • le vélo quand la distance n’est pas trop longue et que le réseau cyclable est adapté,

  • le covoiturage quand il n’y a pas d’autres choix.

Et pourquoi ne pas essayer aussi la mixité des transports (je prends ma voiture parce qu’il n’y a pas d’autres alternatives possibles et je finis à vélo alors que je rejoins la rocade saturée !) ?

 

Et si, enfin, les politiques avançaient, se donnaient réellement les moyens, mettaient en pratique les beaux discours électoraux et ne se contentaient pas de faire du saupoudrage pour tenter de contenter le plus grand nombre au risque de déplaire à tous les usagers :

- l’utilisateur du futur tramway bloqué au moindre incident de circulation,

- l’automobiliste otage des pouvoirs publics quant au maillage des réseaux de transport en commun et à la mise en œuvre d’un réseau cyclable cohérent,

- le cycliste qui aimerait bien rouler en toute sécurité mais qui doit rester constamment sur le qui-vive sur ce réseau cyclable inadapté et dangereux,

- le piéton qui lui aussi aimerait circuler sur des trottoirs larges et sécurisés.

 

Nous comptons également sur vous, ami(e)s cyclistes, pour venir avec nous tendre cette banderole et militer activement pour que la cause cycliste avance !

Partager cet article

Repost 0
Published by ABAVE - dans vélo
commenter cet article

commentaires