Présentation

  • : ABAVE
  • : environnement écologie vélo modes doux blagnac aéroport
  • Contact

Texte Libre

L'escargot est un animal lent, qui persévère souvent et qui, de toute façon, laisse toujours une trace.

Recherche

20 avril 2014 7 20 /04 /avril /2014 20:08

B.A.C.S.  Beauzelle, Aussonne, Cornebarrieu et Seilh, les 4 communes concernées par l’implantation du futur Parc des Expos.

 

La commission d’enquête publique vient de rendre un avis favorable à la construction du parc des expos de Toulouse à Aussonne, piloté par Europolia, la société formée par la communauté urbaine et la région. Le projet est présenté sur la page de Toulouse Métropole

La commission n’émet aucune réserve sur la circulation (!):

- La D 902 et la ligne de tram seront en effet prolongées : la solution miracle !

- Europolia fait aussi valoir le fonctionnement particulier de l’infrastructure : horaires décalés, sens de circulation inverse au trajet domicile-travail et fréquentation le week-end

- même raisonnement est appliqué aux parkings : leur occupation serait diffuse dans la journée.

Les routes du secteur Blagnac, Seilh, Cornebarrieu sont déjà saturées matin et soir. Et la crainte de voir ces bouchons exister aussi le week-end est grande parmi la population et les Associations. 

Le concept innovant de l'architecte Rem Koolhass permet de diminuer par quatre l'emprise au sol grâce à des parkings à étages au-dessus des halls. 

Les élus de la communauté urbaine ont jusqu’au 13 juin pour répondre aux réserves et voter la déclaration de projet. Puis les maires concernés pourront délivrer les permis de construire. C’est possible avant l’été.

 

308 millions d’euros > Le coût estimé du futur parc des expos.

23 > L’emprise en hectares des halls sur un total de 90 hectares.

 

sources : la dépêche, Midi-pyrénées Ecobiz

Repost 0
7 avril 2014 1 07 /04 /avril /2014 18:32

Samedi 17 mai 2014 : nettoyage manuel des berges de Garonne sur la commune de Blagnac (du vieux Pont de Blagnac aux Quinze Sols), organisé par la Mairie de blagnac

 

programme réalisé dans le cadre du projet international Initiatives Océanes, soutenu par la Fondation Surfrider

 

Merci aux 400 "petites mains" qui ont procédé au nettoyage manuel des bords de Garonne. De nombreux résidus ont été retirés des berges.

La vue sur le fleuve redevient plus naturelle. Mais surtout cela évite de voir se décomposer sur place ces déchets ou de les voir partir le long du fleuve pour s'accumuler plus en amont ou dans les mers.

Suite aux informations recueillies sur place auprès de M. Pascal Boureau, ce premier nettoyage doit être suivi d'une action mécanisée organisée par Toulouse Métropole afin d'enlever les déchets très volumineux.

Nous attendons cette deuxième action avec impatience.

20140517_bord_Garonne_3_640x480.jpg

---------------------------------------------------------------------------   

30 Avril 2014

A propos de la saleté des bords de garonne, nous avons contacté le maire de blagnac, celui de Beauzelle, le Président de Toulouse Métropole. Puis, nous avons alerté France Nature Environnement qui va contacter la préfecture et les autorités publiques responsables (CC Toulouse, DDT et ONEMA pour information) en rappelant les dispositions applicables et en leur demandant où sont les moyens mis en œuvre pour rémédier à cette situation.

 

CIMG0065_640x480.jpg CIMG0061_640x480.jpg CIMG0056_640x480.jpg CIMG0054_640x480.jpg
CIMG0053_640x480.jpg CIMG0064_640x480.jpg CIMG0066_640x480.jpg CIMG0068_640x480.jpg
 

lettre envoyée le 6 avril 2014 au maire de blagnac

Objet : propreté des bords de Garonne

 

Monsieur le Maire,

 

Suite aux crues de l'hiver 2013 2014, la Garonne a charrié puis laissé de nombreux objets.

Vous trouverez ci-dessus un petit aperçu des berges de la Garonne, en ce début d'avril 2014, à hauteur des « Quinze sols » Ce type de constat peut être fait sur toute la partie de la Garonne entre Toulouse et Beauzelle.

Comme vous pourrez en convenir, il ne s'agit pas ici de mobiliser quelques bénévoles pour espérer venir à bout du programme de nettoyage des berges. Ce nettoyage nécessite de gros moyens matériels et humains pour pouvoir déterrer, bouger puis évacuer des déchets aussi volumineux que des fûts métalliques ou des pneus de tracteur.

Nous vous demandons de bien vouloir nous indiquer ce que vous compter faire rapidement pour nettoyer ces berges.

Conscient que ce problème concerne également les commune de Toulouse et de Beauzelle et qu'il doit être vraisemblablement traité au niveau de « Toulouse Métropole » (ou du Grand Toulouse) nous adressons une copie de ce courrier au président et maire de ces communes.

Il serait fortement dommageable pour la qualité de la Garonne dans sa globalité, qualité de l'eau, faune et flore de pas intervenir rapidement. Une prochaine crue ne ferait que déplacer et renouveler le problème.

Nous comptons sur votre sensibilité à l’environnement pour améliorer rapidement cet état de fait.

Dans l'attente de votre réponse, bien écologiquement,

pour l'Association la présidente

Copies :

M. Moudenc Président de Toulouse Métropole

M. P. Rodrigues Maire de Beauzelle

Repost 0
Published by ABAVE - dans eau
commenter cet article
2 avril 2014 3 02 /04 /avril /2014 11:18

Les éléments avancés ici sont fidèlement extraits de la profession de foi et des engagements de la liste Blagnac A Coeur pendant la campagne municipale. 

L'association veillera à évaluer régulièrement ces projets au regard de leur impact positif ou négatif sur l'environnement. 

--------------------------------------------------------

Le programme concernant l'urbanisation et les déplacements  : 

- réaménagement de la mairie dans l'ancienne école Jean Moulin, création d'un parking souterrain de 250 places,

- préservation du centre ancien avec des constructions inférieures à R+3, 

- engagement de la 3ème tranche d'Andromède avec un habitat résidentiel, des maisons de ville et des espaces verts,

- mise en valeur des bords de Garonne, tous les espaces verts, parcs et placettes : planter de nouveaux arbres et préserver la zone maraichère des quinze sols,  

- mettre en place la ligne Envol vers l'aéroport, 

- réaménager le giratoire du Ritouret pour fludifier la circulation, 

- organiser la desserte d'Aéroscopia et du Parc des Expositions par le Nord et créer un véritable mur anti-bruit sur la voie rapide,   

- poursuivre la rénovation des voiries et trottoirs dans le centre-ville, 

- réviser le Plan Local d'urbanisme pour garder Blagnac à taille humaine. 

jeanmoulin.jpg

Repost 0
5 mars 2014 3 05 /03 /mars /2014 18:00

voilà notre "programme" pour une meilleure qualité environnementale, il est libre et tous les candidat(e)s peuvent s'en inspirer


1. Sur l'urbanisation :

  • limiter les voiries ou les parkings qui ne font qu’entraîner un développement des déplacements en voitures individuelles.
  • aller vers une urbanisation raisonnée et un mode de vie qui permette de se déplacer sans utiliser sa voiture.
  • respecter le Plan de Déplacement Urbain, voté par la municipalité sortante.
  • arrêter l’extension des grandes surfaces commerciales.
  • favoriser les commerces de proximité.

2. Sur les transports en commun et le co-voiturage :

  • Construire un partenariat avec les entreprises, implantées à Blagnac pour inciter leurs salariés à s’organiser en co-voiturage.
  • revoir la tarification de Tisseo : gratuit pour tous ? pour les salaires modestes ? pour les jeunes ? permettre de descendre et remonter avec le même ticket, voir le cas de Strasbourg
  • prolonger la ligne 16 jusqu’à une station de tram,
  • mettre un bus en site propre entre Barrière de Paris et la future station de la ligne Envol (Pont de blagnac)
  • développer des bus en site propre, pourquoi pas sur les rocades (vers Colomiers, Tournefeuille)
  • mettre en place sur la commune un service gratuit de navettes. Avec des lignes fixes, pour accéder ou de relier les deux lignes de tram et des lignes "à la demande",
  • Agir avec l’agglomération pour aller vers une gratuité de tous les transports en commun.

3. Sur les déplacements :

  • développer les zones 30 dans la commune,
  • limiter la vitesse à 70km/h sur la rocade (voie RD902) dans le but de lui conserver sa vocation de boulevard urbain.
  • s'assurer de la continuité et de la cohérence des circuits à vélo et à pied, et vers Toulouse,
  • Par exemple, améliorer pour les deux roues et les piétons le rond point du Plan du Port. A ce niveau, il faut créer un véritable échangeur pour les modes doux.
  • construire d’une passerelle piétons vélo à l’embouchure du Touch.
  • Créer un atelier d’insertion professionnelle, spécialisé dans la location l’entretien et la réparation des deux roues.
  • Pour les piétons et particulièrement les personnes à mobilité réduite, les trottoirs, la voirie, les quais du tram et l'accès aux arrêts de bus doivent être améliorés.

4. Pour la qualité de l’eau et de l’air :

  • Pour les rivières et l’eau souterraine, effectuer des analyses et appliquer le principe du “pollueur payeur” dans le cas de pollution.
  • Pour améliorer la qualité de l’air, il conviendrait de mettre en place des outils de surveillance autour de l’aéroport, des rocades et dans le centre ancien.
  • Pour le bruit et limiter son impact le long de la voie rapide, il faudrait réaliser un mur anti bruit le long de cette voie et mettre en place “un observatoire communal du bruit”.
  • Pour les “antennes” de téléphonie, campagnes annuelles de mesures et en cas de doute, “le principe de précaution” inscrit dans la Charte de l’environnement permet de retirer les antennes.
Repost 0
Published by ABAVE - dans abave
commenter cet article
18 février 2014 2 18 /02 /février /2014 15:34

 

 La France dans le top 5 des pays européens les plus embouteillés.

TOULOUSE a l'aéroport le plus nuisible de France, l'un des taux d'embouteillages automobiles les plus élevés, l'efficacité du réseau de transport la plus faible et le nombre d'espaces verts des plus bas (TOP 10 des villes les plus vertes de France) : est-ce lié ? 

 

Mercredi 26 février 2014 – 20h30 

       Réunion publique gratuite et ouverte à tous 

Amis de la Terre Midi-Pyrénées 

 

Les transports dans l’agglomération toulousaine

 

- Problèmes et solutions 

- Présentation du problème de la pollution de l’air (Rose Frayssinet) 

- Etat des lieux de la place de la voiture à Toulouse et comparaison avec d’autres métropoles (Thomas Berthet) 

- Analyse des causes du problème (François Saint-Pierre) 

- Réflexions sur les solutions (Thomas Berthet et François Saint-Pierre) 

 

      salle Castelbou CARTE

      22 rue Léonce Castelbou, 31000 Toulouse (métro B - Compans-Caffareli) 

 

abave.jpg

voir l'article du Monde, cliquez là

Repost 0
Published by ABAVE - dans routes et autos
commenter cet article
27 janvier 2014 1 27 /01 /janvier /2014 21:34

L'ABAVE, en tant qu'antenne blagnacaise de l'Association Deux pieds Deux roues (ax association Vélo Toulouse) a écrit à tous les candidats (la dépêche en parle) :

 

Monsieur,

Vous vous présentez devant les blagnacaises et les blagnacais pour les prochaines élections municipales 2014. A ce titre, nous vous contactons aujourd’hui afin de connaitre vos propositions pour que soit menée une politique ambitieuse de développement des modes actifs.

 

En effet, malgré les kilomètres additionnés depuis quelques années, le réseau cyclable blagnacais, intégré dans celui de Toulouse Métropole, ne répond toujours pas aux attentes des utilisateurs de plus en plus nombreux.

 

Devant la problématique récurrente des éternels bouchons pour rejoindre en voiture les zones d’emploi et, ce, malgré la mise en place de la ligne de tram T1 et de la future ligne Envol, des projets routiers onéreux mais toujours insuffisants, nous militons pour que l’utilisation du vélo pour se rendre à son travail, à son école, à ses loisirs devienne une vraie solution alternative de déplacement sur un réseau cyclable cohérent, sécurisé et jalonné.

 

Vous trouverez donc joint à ce mail un document synthétisant les propositions de notre association, qui se déclinent en plusieurs points : 

 

- objectifs globaux : 7,6% part modale vélo 

- Liaison Blagnac-Beauzelle depuis l'aéroport

- Liaison Blagnac-Beauzelle par la route de Grenade

- Liaison Blagnac-Toulouse par le sud

- Desserte Odyssud, collège, quartier du Ritouret et patinoire

- Zone Andromède

- Mise en conformité et entretien de l’existant


Dans l’attente de vos réponses, veuillez agréer, Monsieur, l'expression de nos meilleures salutations actives.

Repost 0
Published by ABAVE - dans vélo
commenter cet article
21 janvier 2014 2 21 /01 /janvier /2014 21:26

Quelques photos et videos de "gags" contre l'environnement: on rit ! oui, mais on rit vert ! 

Le début de l'histoire matinale : 

étape 1 : franchir le pont 

DSC04939

étape 2 : rentrer à l'usine          étape 3 : prendre le vélo

photo--4-.JPGDSC09882.JPG 

 

 

 

AU FAIT : BONNE ANNEE 2014

Repost 0
Published by ABAVE - dans routes et autos
commenter cet article
15 décembre 2013 7 15 /12 /décembre /2013 21:24

Ca y est : Tisseo inaugure le 20 décembre l'autre partie de la ligne unique de tram T1 (le tram Garonne) : celle qui va des arènes à Saint Michel. 

Et les investissements publics de transports de continuer à courir après le temps et de tenter de rattraper le flot des voitures à occupant unique qui viennent de toute part, et surtout de la grande périphérie, vers les zones d'emploi et de consommation situées aux abords de Toulouse. 

 

Or, la question des déplacements dans l'agglomération peut-être vue comme un grand cercle avec des ronds dans l'eau : le premier, c'est le centre ville entre Canal et Garonne, en gros. Pour celui-ci, Tisseo est super et les métros, hyper pratiques. Le second, c'est les quartiers plus éloignés (Sept Deniers, Minimes, Roseraie, Soupetard, la Cote pavée, etc.) et les premières communes adjacentes (Balma, Blagnac, Tournefeuille, Saint Martin du Touch, Ramonville) : pour ces habitants-là, Tisseo c'est possible mais il faut, soit aimer lire, chanter, regarder, etc., soit avoir fait un calcul écologique et économique. Car, coté efficacité, c'est autre chose :

- Aeroconstellation vers Université Paul Sabatier (avec ligne T1) = 64 minutes 

- Tournefeuille (Pont) vers Balma Gramont = entre 54 minutes et 1h21 m. (2 corresp.)

- Colomiers vers Université du Mirail = 46 minutes

Côté troisième cercle, prenons le cas des gens habitant dans des communes plus éloignées de Toulouse mais à moins de 15 kilomètres du centre. Alors, là c'est ni du calcul ni du plaisir, c'est quasiment impossible 2 fois par jour

- Mondonville vers le Capitole = 1h10 minutes, 3 corresp. (118 71 T1 A)

 - Aussonne vers Pont Saint Michel = 1h12 minutes, 2 correspondances.  

calculs faits sur le site Tisseo sans tenir compte des déplacements vers les stations. 

Repost 0
Published by ABAVE - dans tramway ligne E
commenter cet article
5 décembre 2013 4 05 /12 /décembre /2013 18:53

lettre aux services techniques :

bonjour,


En tant qu’utilisateurs quotidiens de la piste du ramier de blagnac, nous sommes plusieurs adhérents de l'Association Vélo et de l'ABAVE à avoir remarqué que les feuilles mortes sont de retour (voir dossier).

Serait-il possible d’enlever rapidement les feuilles mortes de la piste avant qu’elles ne se transforment en boue ?

De plus, il y a un nid de poule relativement important vers la fin de la piste côté club canin,  côté droit en allant vers Les 15 sols.

Nous avons l’impression que ce sont des gens ou leurs chiens qui s’amusent à faire des trous.

Pourriez-vous envoyer une équipe de nettoyage et de réfection de ces nids de poule ?

Nous vous rappelons aussi que toute une partie de la piste le long de la garonne n'est pas éclairée, ce qui rend son usage dangereux.

En tous les cas, s'il survenait des chutes (à vélo ou à pied), nous ne manquerions pas de vous en tenir informé.

Nous vous remercions de bien vouloir nous informer du suivi de cette demande.

réponse : 

Vos demandes ont été transmises aux différents services de la commune et de la communauté urbaine Toulouse.DSC09840.JPG

Repost 0
Published by ABAVE - dans vélo
commenter cet article
20 novembre 2013 3 20 /11 /novembre /2013 20:27

Comme vous avez pu le constater si vous circulez à vélo et que vous empruntez le carrefour de l’avenue de Servanty et de la route de Grenade, de nombreux contrôles policiers ont eu lieu à ce carrefour depuis début octobre. L’ABAVE a sollicité des rencontres avec les représentants blagnacais de la Mairie, de la Police Municipale et de la Police Nationale afin d’aplanir certains malentendus.  

Ces contrôles ont fait suite à la saisie de la Police Nationale par TISSEO après qu’un incident, provoqué par un cycliste n’ayant pas respecté le feu, ait entrainé le freinage d’urgence du tramway.

Au cours de ces rencontres, il a justement beaucoup été question de respect.

Respect de la réglementation en vigueur par les cyclistes :

Il nous a été rappelé que tout cycliste était un usager de la route comme les autres et que, de ce fait, il devait respecter la réglementation en vigueur et, ce, malgré la non-adéquation ou la dangerosité des équipements cyclables.

De ce fait, nous vous recommandons fortement de :

- ne pas anticiper le démarrage du feu tricolore … même si des véhicules motorisés sont stationnés sur le sas vélo !

- ne pas griller le feu tricolore ... même si vous avez un RDV urgent

- ne pas forcer les cédez-le-passage (notamment au rond-point du Plan du Port) … même si vous savez que relancer son vélo est plus difficile que d’appuyer sur la pédale de frein d’une voiture !

- ne pas circuler sur le trottoir (ou alors vélo à la main) … même si emprunter la trémie du tramway coincé entre le rail, le quai du tram et avec des voitures aux fesses est plutôt casse-gueule

- porter un gilet fluorescent pour être mieux vu … même si ce gilet n’est obligatoire que hors agglomération la nuit ou par manque de visibilité (art R431-1-1 du code de la route)

- rouler éclairé pour être vu … même si des lampadaires éclairent nos rues ; votre vie vaut quand même plus que l’achat d’un bon éclairage en état de marche !

- rouler casqué pour être un minimum protégé … même si ce n’est pas obligatoire et que votre tête est solide (hélas bien moins qu’un trottoir, qu’un poteau ou qu’un pare-brise …)

Respect de la réglementation en vigueur pour les véhicules motorisés :

- ne pas stationner sur les sas vélos vu que ce sas permet aux cyclistes de se positionner devant vous afin de pouvoir relancer son vélo en toute sécurité

- respecter les aménagements cyclables qui nous permettent de circuler un peu plus confortablement que dans le trafic routier ; si vous stationnez dessus (même pour acheter votre baguette en 5’), vous mettez notre vie en danger car nous devons faire un écart pour vous éviter et vous êtes en infraction (art R 417-10 du CR – amende de 35€) ; pour info, 426 verbalisations ont été dressées en 2013 Plan du Port et avenue Servanty …

- respecter les cédez-le-passage … même si vous pensez avoir le temps et que ces emmerdeurs de cyclistes ne sont pas si pressés que cela. 

- mettez les clignotants lorsque vous tournez ou vous vous arrêtez ; cela permet aux cyclistes d’anticiper et de ne pas avoir à s’arrêter inutilement et donc, de relancer son p’tit vélo !

Respect des forces de l’ordre :

Au cours de cette campagne de contrôle et pour toute l’année 2013, seules 3 contraventions ont été dressées sur Blagnac. Suite à ces contrôles, les forces de l’ordre ont noté une nette diminution des infractions tant des cyclistes que des automobilistes. C’était le but recherché et, non pas, de « faire la guerre aux vélos ». Dont acte.

Respect entre usagers :

Nous sommes souvent contraints de cohabiter sur la même voirie (piéton sur la piste cyclable par absence de trottoir, cycliste sur la route et sur la trémie du tram par manque d’aménagements cyclables, cycliste sur trottoir pour éviter de circuler sur la route ou sur la trémie, …).

- Les conflits sont alors inévitables. N’oubliez jamais que :

- nous sommes tous à un moment donné soit piéton, soit cycliste, soit automobiliste.

- le respect mutuel permet le « vivre ensemble »

Un piéton sera toujours plus fragile qu’un cycliste qui, lui sera plus fragile qu’un automobiliste.

DSC09055

Repost 0
Published by ABAVE - dans vélo
commenter cet article