Présentation

  • : ABAVE
  • : environnement écologie vélo modes doux blagnac aéroport
  • Contact

Texte Libre

L'escargot est un animal lent, qui persévère souvent et qui, de toute façon, laisse toujours une trace.

Recherche

17 mai 2015 7 17 /05 /mai /2015 10:08

Alors que Tisseo lançait, en Avril dernier, une campagne de communication très orgueilleuse (http://tram.tisseo.fr/) pour sa deuxième ligne de tram en direction de l'aéroport, le service aux passagers blagnacais ne cessait en même temps de se dégrader :

- allongement des temps d'attente aux Arènes, et dans toutes les stations

- alternance des T1 et T2 raréfiant de fait les tramways vers blagnac

- annulation des bus 70 et 25

- multiplication des incidents sur les voies.

Tout ça pour un coût de 74 millions d'€ alors que le bus 66 assurait déjà la liaison centre ville-aéroport ! Notons aussi que la navette (pour 8 euros) assure aussi le service. Mais la ligne T2 sert surtout à desservir les sites d'Airbus (ATR par exemple), on le sait.

Par ailleurs, l'ABAVE ne prend pas position sur le conflit social mais demande à la direction de le régler au plus vite. Les temps de trajet entre le Capitole et la patinoire oscillent actuellement entre 1h et 1h30 : ça fait beaucoup.

Enfin, les déclarations d'auto-satisfaction de Tisseo relayées régulièrement par le journal du Parti Radical de Gauche (la dépêche) ne masquent pas les énormes bouchons auxquels doivent faire face les toulousains, qui ne font que comparer les temps de trajet entre les transports en commun et ceux de la voiture !

D'ailleurs, nous vous laissons le soin de nous donner des exemples de comparaison.

Repost 0
25 juin 2013 2 25 /06 /juin /2013 19:40

Selon la dépêche, le Syndicat Mixte des Transports en Commun lance les études préliminaires du tram Canal qui pourrait relier, à l'horizon 2019, la gare à l'aéroport et dessiner une boucle autour du centre ville avec franchissement de la Garonne.

Le tracé du projet Canal permettra de relier, en longeant le canal du Midi (d'où son nom), le futur terminus de la ligne Garonne (Palais de Justice, mise en service 20 décembre 2013) à la gare Matabiau en passant par le Grand-Rond (connexion avec future liaison Saint-Orens), puis de poursuivre jusqu'à Casselardit (connexion ligne de tram T1 et CH Purpan vers l'aéroport par la future ligne Envol-fin 2014), après passage à la station de métro Canal du Midi (connexion ligne B), Ponts-Jumeaux et franchissement de la Garonne. Plusieurs variantes existent pour le passage de la Garonne : par doublement de l'actuel pont du périphérique ou création d'un pont en prolongement du boulevard Jean-Brunhes.

Il y aura cependant un changement à Casselardit. 

Ce projet est intéressant mais ne fait-il pas partie des promesses électorales d'avant campagne municipale ? Est-il vraiment au point ? 

Alors que cela fait plus de 10 ans, à l'ABAVE que l'on dit qu'il faut et vite une liaison Ponts Jumeaux (ligne B) à Blagnac par le vieux pont. Une liaison ligne E et ligne B serait très intéressante et utile

Les pouvoirs publics mettront donc près de 20 ans à nous entendre ! et pendant ce temps, 20 fois 12000 habitants seront venus s'installer dans la métropole, autant dire qu'il sera trop tard et que le flux des voitures continuera à embouteiller notre ville !

D'ici 2019, peut-on espérer un bus entre Blagnac et la barrière de Paris ? est-ce trop demander ? trop cher ? 

 


Repost 0
29 janvier 2013 2 29 /01 /janvier /2013 13:33

Devinez  :

1. où cette photo a-t-elle été prise ? 

2. qui est en 3ème position ? 

3. écrivez-nous et vous gagnerez un gilet fluo floqué avec notre logo. 

 

tenerife-478.JPG

Repost 0
30 septembre 2012 7 30 /09 /septembre /2012 19:10

trop de voitures = faut un bus. Oui, mais pas nimporte comment. 

Tisséo étudie le prolongement du bus n°16 jusqu'au carrefour Servanty/route de Grenade (avec terminus installé en bout de l'impasse Mignard : au carrefour donc, en place actuelle du petit parking).

Une desserte en transport en commun de la rive droite en connexion avec la ligne Envol (pour réduire le nombre de véhicules débouchant de ce secteur-là : Sept-Deniers ...) est effectivement indispensable même si elle ne vient pas couvrir les besoins en desserte vers les Minimes et la connexion avec la ligne B du métro.

Prolonger une ligne à haut rendement (bus accordéon) et haute fréquence est quelque chose de positif, et encore une fois attendu : mais une fois de plus, on ne trouve aucune vision globale (et de terrain!) dans la manière d'appréhender le problème des déplacements alternatifs.

Nous avons vu que le secteur est l'enjeu privilégié d'une desserte cyclable, avec près d'un millier de cyclistes/jour dans le nœud stratégique du Vieux-pont et au moins 500 sur l'avenue Servanty, ceci dans les 2 sens (comptage effectué dernièrement):  aller mettre un bus accordéon sur cette avenue alors que les cyclistes sont déjà suffisamment coincés par le trafic voiture et une emprise succincte de la voirie, est une première incohérence.

Par ailleurs, mettre un bus dans ce secteur saturé aux heures de pointe, c'est l'engluer dans les bouchons avec une perte d'efficacité certaine.

Mais encore: la connection avec la ligne Envol ayant été décidée sur Jean Maga, quel intérêt de ne pas faire passer le bus à cet endroit ? Le véritable challenge c'est de donner à cette ligne Envol un rendement optimisé ... Après, on s'étonne de la rentabilité!

Il eut mieux valu faire emprunter à cette ligne de bus n°16, l'avenue de Purpan (moins "assiégée") jusqu'au rond point J. Maga avec un terminus, par exemple, sur le site de l'ancienne pépinière (que le projet immobilier prévu aurait pu intégrer). Nous aurions alors une connexion avec la ligne Envol pour les dessertes "travail" et une connexion avec le tram ligne 1 pour les dessertes de la rive droite/ communes Blagnac- Beauzelle. 

Une carte des embouteillages extraite de la Dépêche : 

circulation_zoom.jpg

Repost 0
30 mars 2012 5 30 /03 /mars /2012 16:17

la ligne Envol, en tant que branche ferrée du Tram, longue de 2,375 kms, a comme objectif est de desservir, début 2014, la zone d’activité aéroportuaire et l’aérogare de Blagnac.

Suivez le chantier sur le site Tisseo

L'enquête publique est ouverte à tous du 2 Avril au 11 Mai 2012 à la Mairie de Blagnac. Le dossier de concertation est téléchargeable sur le site de Tisseo

Notre réponse finale à l'enquête est dans le fichier joint

Un résumé de la position de l'ABAVE :

 - le coût est trop élevé (55 millions €) pour cette ligne du tram très courte (3 stations et 2,375 km). L'endettement de Tisseo est déjà très élevé. 

- le choix du tracé "Sud" se justifie parce "qu'il passe au coeur de l'un des sites d'Airbus et d'autres entreprises du secteur aérospatial" (extrait document Tisseo). Airbus est le principal contributeur de l'agglomération à la taxe transport : il lui faut bien une compensation de service.... mais cela nécessite la construction d'ouvrages très onéreux (traverse sur un viaduc à construire la RD902 à hauteur d'ATR).

- la ligne Envol n'est toujours pas reliée directement à la ligne B, notamment vers la barrière de Paris.

- nous préfèrons un réseau de bus qui dessert l'aéroport : un bus en site propre qui passe au rond-point Jean Maga et qui emprunte l'A621 et l'avenue d'Elche vers la Barrière de Paris et le boulevard de Suisse, et d'autres bus qui desservent l'aéroport en provenance de Tournefeuille, Colomiers, Ramonville, Balma, par exemple. 

- ou bien une ligne de tramway longue de l'aéroport vers le  métro ligne B, coté Barrière de Paris. 

- attention à ne pas supprimer la navette aéroport qui dessert Compas Carafelli.

- le bus 66 peut-il être affecté à une liaison Blagnac/Colomiers du rond Jean Maga à Colomiers Centre en passant par la rue Velasquez ?   

 - que devient le bus interne à Blagnac n°25 ?  

 

      Autant de points que nous avons discuté avec le Commissaire enquêteur le Mardi 17 Avril à 10h à la Mairie de Blagnac.  

 images--1-.jpg

 

Repost 0
28 mars 2012 3 28 /03 /mars /2012 20:23

Vous trouverez nos éléments de réponse à l'enquête publique sur le PDU, close le 16 Mars 2012  : 

  2011 PDU particp consultation 2011 PDU participation ABAVE consultation

      résumé : 

Le plan de déplacements urbains doit faire l’objet d’une évaluation au bout de 5 ans, et sa révision, en cas de modification du PTU, doit intervenir dans un délai maximum de 3 ans.

Au niveau de l'agglomération toulousaine, il n'y a eu aucune réunion au cours de ces dix dernières années entre les associations et les "autorités organisatrices des transports". 

En 2011, il est proposé au public et aux associations un projet de PDU révisé qui à notre avis en terme de contenu est, au moins sur trois points, très loin des objectifs des Plans de Déplacements Urbains à savoir :

- diminuer le trafic automobile alors que la RD902 ne cesse de se rallonger et deviendra d'ici peu un morceau du contournement de Toulouse (2ème périphérique) 

- développer les transports collectifs alors que le tram n'a pas atteint son rythme de rentabilité et que Blagnac n'est relié ni à Colomiers, Tournefeuille ou à la ligne B, ou à la ligne 16. 

- favoriser les moyens on polluants comme la marche à pied ou l'usage de la bicyclette alors que le réseau est totalement incomplet et très mal relié à Toulouse et vers les communes environnantes. 

En outre, il est assez affligeant de constater que ce PDU ne prend pas en compte l'action annoncée par la presse pendant la première semaine de décembre 2011 sur la possibilité de prolongation de la ligne B de métro jusqu'à Labège. Cela suscite de nombreuses interrogations notamment sur le financement de ce projet dans le cadre ou non du PDU révisé ?

Pour au moins ces deux raisons, mais surtout pour la part trop importante que fait ce document à la circulation automobile, il serait souhaitable avant toute enquête publique de, réviser, le document "PDU révisé". 

Par ailleurs, intéressant cet article sur la spécificité toulousaine, qui consiste à monter par l'avant dans les bus mais qui prend beaucoup de temps. 

http://www.ladepeche.fr/article/2012/01/07/1255093-les-fausses-bonnes-idees-des-transports-en-commun.html

Repost 0
5 février 2012 7 05 /02 /février /2012 19:18

Madame,

Voici des éléments de réponse à vos diverses questions :

 

1) Tramway T1

La vitesse du tramway a été fortement améliorée depuis sa mise en service.

En décembre 2010 le temps de parcours était de 38 minutes de terminus à terminus ; il est désormais de 33 minutes, soit une vitesse commerciale (y compris les arrêts) de 19,8 km/h, ce qui est tout à fait honorable pour un tramway.

La notion de vitesse est peut-être altérée par la correspondance obligatoire aux Arènes avec le métro pour se rendre au centre ville.

C’est l’une des raisons qui nous a conduit à décider de prolonger le tram T1, dès 2014, jusqu’à la station Palais de Justice. Ce prolongement, appelé « ligne Garonne », permettra une connexion avec la ligne B, et un accès direct au sud du centre ville pour l’ensemble du secteur nord-ouest de l’agglomération.

Le règlement interdit pour l’instant le transport des vélos dans le tramway. Les services de Tisséo sont néanmoins en train d’étudier la faisabilité d’une autorisation sur certains créneaux horaires. Une décision d’autoriser les vélos ou non dans le tramway devrait être prise dans les prochains mois.

 

2) Ligne 16

La ligne 16 étant la première ligne du réseau bus, elle fait l’objet actuellement d’études en vue d’une amélioration de sa régularité. Le prolongement jusqu’au tram T1 est également étudié, bien qu’il semble difficile techniquement d’organiser un terminus pour bus articulés à proximité du tramway à Blagnac.

 

3) Desserte de Beauzelle

Suite à la mise en service de la ligne T1 et du réseau bus restructuré, la desserte de Beauzelle a été améliorée fin octobre 2011. Désormais, la ligne 70 assure la desserte de cette commune sur l’ensemble de la journée, de 6h à 21h.

Cette ligne permet aux habitants de Beauzelle de se rendre de façon directe au tramway, au lycée, et vers la rive droite de Toulouse (Jeanne d’Arc).

La desserte de Cornebarrieu a été améliorée en décembre 2010, avec 2 TAD qui assurent une liaison depuis Colomiers et Aéroconstellation, sachant que la réservation n’est pas obligatoire depuis ces 2 terminus.

 

4) Des lignes de bus « express » ont été étudiées il y a quelques années.

Cette étude a démontré que ce type de ligne ne fonctionnerait qu’à condition d’avoir des facilités de circulation sur les voies rapides urbaines. Ces aménagements sont très difficilement réalisables du fait des échangeurs.


Nous vous remercions pour votre contribution.


Le 5 décembre 2011 10:00, <anonymous@ns363995.ovh.net> a écrit :
NOM: RIMOU
PRENOM: abave
COURRIEL: abave@free.fr
SON AVIS: j\'habite à blagnac :

-  le tram est trop lent.
- peut-on le relier à la ligne B ?
- peut-on rallonger la ligne 16 vers blagnac ?
- comment mieux se déplacer vers Beauzelle ?
et Cornebarieu dans la journée ? le TAD n'est pas pratique (appel 2 heures avant)
- peut-on imaginer un bus sur la rocade vers le mirail ? sinon en tram et métro, faut 50 minutes.
- pourquoi on peut pas mettre le vélo dans le tram comme à Bordeaux ?
Repost 0
5 décembre 2011 1 05 /12 /décembre /2011 20:42

Le Grand toulouse et Tisseo organisent une grande concertation publique pour avoir l'avis des toulousains sur la façon de se déplacer dans les 10 ans à venir.

donnez votre avis sur leur site http://www.desideespourmieuxbouger.fr/

 

thème : comment ne pas imiter Paris ?

 

quelques suggestions des baveux, doux rêveurs (adhérents de l'ABAVE) : 

 

- décroissance notable du trafic aérien par une taxation du kérosène et des émissions de gaz effets à serre,

- fin des navettes avion vers Paris par l'ouverture d'une ligne de train traversant le massif central et reliant les 2 villes en 3 heures,

- fermeture à 5 ans du centre commercial générateur de dégâts économiques, environnementaux et sociaux,

- fermeture des rocades inutiles aux voitures individuelles remplacées par des bus et véhicules collectifs,

- fermeture des parkings des entreprises, des écoles, collèges et lycées,

- taxation des voitures occupées par un seul passager,

- relance des cars des sociétés notamment ceux d'Airbus,

- arrivée d'un tram permettant d'aller vers la ligne B, d'un coté et vers Grenade de l'autre,

- mise en place de lignes de bus fréquentes vers les communes de Cornebarrieu, Colomiers, Tournefeuille,

- création de pistes cyclables autonomes du trafic vers Toulouse (Purpan), Colomiers et Beauzelle,

- aménagement d'un réseau cyclable des 2 côtés de la Garonne autonome et éclairé,

-etc

 


Repost 0
23 février 2011 3 23 /02 /février /2011 16:42

"Suite à l'article paru dans la Dépêche du Midi du 21 février 2011, notre association déplore, comme le constate journaliste P. Emery, le peu d'attractivité de la ligne T (environ 15.000 à 16.000 voyageurs par jour au lieu des 30.000 espérés)

 

les toulousains boudent le tram, la Dépêche 22 février 2011

 

voiture-ou-bus.jpgDès l'origine du projet, au début des années 2000, notre association, l'ABAVE a toujours soutenu, le projet d'une ligne T1 desservant la zone aéroportuaire et les bassins d'emploi jusqu'à l'usine A380. Malheureusement, nous n'avons été, ni écoutés, ni suivis dans nos choix, ce qui a abouti au tracé peu attractif de l'actuelle ligne T1.
 

En mai 2008 (20080414 ligne16 lettre), pour accéder rapidement au centre ville de Toulouse et à la gare Matabiau, nous avons demandé que Blagnac soit desservi par une connexion entre la ligne 16 et le tramway (voir courrier ABAVE à Tisséo, et aux Maires de Toulouse et de Blagnac. Ce qui permet de relier le nord de la ville avec la rive droite de la Garonne et donc les quartiers Sept-Deniers, Amidonniers, Héraclès et Compas Carafelli.


Hélas, une fois de plus nous n'avons pas été écoutés (voir réponse Tisséo et Mairie de Toulouse ci jointes, reponseTisseo16, repToulouse16) la mairie de Blagnac ne dédaignant même pas répondre à notre courrier.

Nous ne sommes pourtant pas résignés.

En 2011, le tramway fonctionne. Notre commune peut être mieux desservie, rapidement et à peu de frais, notamment, comme nous l'avons déjà proposé dans notre courrier du 4 mai 2008, par  le prolongement de la ligne 16 et la création d'une station mixte bus tramway à hauteur de l'arrêt Servanty Airbus. Si vous êtes d'accord avec notre proposition, signez la pétition en ligne pour demander : 

 

"Nous, usagers des transports en commun du nord-ouest de l'agglomération toulousaine demandons que soit prolongée la ligne 16 sur Blagnac. Ceci pourrait être fait le long de l'avenue Servanty jusqu'au carrefour avec le tramway, avec création d'un arrêt mixte tramway T1 bus ligne 16 au niveau de l'arrêt Servanty Airbus".

 

 http://www.petitionpublique.fr/?pi=16TISSEO

 


Repost 0
30 novembre 2010 2 30 /11 /novembre /2010 20:46

Les lycéens et collégiens de Blagnac, lorsqu'ils ne sont pas déposés par leurs parents, souvent chauffeurs de taxis, ou bien lorsqu'ils ne se déplacent pas courageusement à pied ou en vélo, empruntent le réseau Tisseo : d'ailleurs, ce sont sûrement les plus grands utilisateurs des transports en commun dans notre ville. Mais pas toujours facile et pratique :

 

Avec l'arrivée du tramway, il n'est pas évident de comprendre les nouveaux aménagements et lignes puisque les bus 71, 66, 25, 70, 17 sont modifiés. Sans compter ceux qui apparaissent. Ces modifications subviennent en plein milieu de l'année scolaire, au grand dam des collégiens et lycéens, totalement perdus.

 

L'information sur le nouveau réseau n'est pas facile à obtenir (surtout après l'inauguration du Tram reportée d'un mois :

 

 - les navettes municipales seront-elles supprimées ? oui,  le Samedi 18 décembre et remplacées par du Transport à la Demande : on imagine aisément un adolescent appelé Tisseo ! voir l'article dans La Dépêche du 16 décembre, qui confirme la suppression des navettes remplacées par des minibus avant l'arrivée du Transport A la Demande. 

 

- quelles sont les nouvelles lignes ? le 25 "revu et corrigé", par exemple, a été lancé, avec un nouveau trajet bizarre d'Emile Zola à l'aéroport : pas grand monde dedans...  

 

Par ailleurs, les parents d'élèves du Lycée Saint Exupéry de Blagnac, ont récemment alerté le Conseil Général sur des difficultés apparues sur la ligne de Bus 62, ligne qui dessert Grenade au départ de Toulouse en passant par le lycée Saint Exupéry.

busarcenciel.jpg

Il s’avère que le trafic sur cette ligne est très chargé. Régulièrement, 15 à 20 enfants ne peuvent monter dans le bus, faute de places assises en nombre suffisant. Seul 1 bus part du lycée à 16h.16. ce qui empêche certains élèves de bénéficier du transport. Il leur faut attendre 17h.22, heure du départ suivant vers Grenade, avec là aussi un remplissage maximal.

Il est vrai que le matin, il part 2 bus de Larra (à 6h.45 et 7h.) et 1 bus de Merville (7h15), en direction de Toulouse, avec un arrêt au lycée. Si la capacité du matin correspond aux besoins, il n’en est pas de même pour celle de fin d’après-midi. Il y a effectivement déséquilibre, ce qui se traduit par une pénurie de places aux heures de pointe.

La capacité de transport doit être en adéquation avec les besoins, afin de permettre aux enfants de voyager dans de bonnes conditions, après une journée de classe, sans allonger cette journée par une attente d’1 heure sur un trajet déjà assez long.

L’autre problème, toujours sur cette ligne, est l’absence de desserte systématique à partir de Grenade en direction de Larra, notamment pour le bus (ligne 62) partant à 16h.16 du lycée et arrivant à 16h.44 à Grenade. 7Kms séparent les 2 villes (Grenade-Larra): il est donc impossible que les enfants les parcourent à pied.

Seul le bus de la ligne 62 arrivant à 17h44 à Grenade permet de faire la jonction, d’où 1 heure d’attente pour les élèves partis à 16h.16 du lycée Saint Exupéry.

Pourquoi 2 bus ne sont-ils pas mis en circulation à 16h. avec au moins pour l’un d’eux une desserte pour Larra, en période scolaire ? L’accès en transport en commun sur les lieux de scolarisation doit rester une priorité visible de la politique des transports en Haute-Garonne.

Repost 0